Les Arts et Traditions qui font la fierté du Japon transmis aux Générations de Demain. Une nouvelle façon de transmettre la culture poursuivie par Tsumugu Project. Les Arts et Traditions qui font la fierté du Japon transmis aux Générations de Demain. Une nouvelle façon de transmettre la culture poursuivie par Tsumugu Project.

SCROLL

À Propos

« Tsumugu Project, Protéger et Transmettre la Splendeur japonaise et ses Trésors », un projet annoncé en novembre 2018, est le fruit de la collaboration entre l’Agence Impériale, l’Agence pour les Affaires culturelles et le journal Yomiuri Shimbun, rassemblés autour d’un objectif commun : préserver les trésors nationaux et les biens culturels importants ainsi que les œuvres d'arts liées à la famille impériale et transmettre la beauté du Japon par-delà les frontières et jusqu’aux générations futures.

Entre l’organisation d’expositions, le partage des charmes de la culture et de l'art japonais au Japon et à l'étranger à travers son portail web, mais aussi la préservation et restauration de biens culturels importants, Tsumugu Project exerce maintes activités en coopération avec ses partenaires et sponsors. Une partie des profits engendrés, que ce soit par les expositions ou autres, est utilisée par Tsumugu Project pour la restauration, la conservation et l’exposition des biens culturels importants afin d'assurer la pérennité du projet.

Nos Pensées

Pendant l’ère Heisei (janvier 1989-avril 2019), l’impératrice du Japon fit un généreux don de soie de Koishimaru, produit par la sériciculture de la filature de soie impériale, à l’usage de la restauration de biens culturels japonais. Or, ‘Tsumugu’ prenant le sens du verbe filer (de la soie, laine ou autre) en français, c’est avec cette image ; celle de tisser à la fois pour préserver la beauté du Japon et aussi de tisser un lien entre les époques ; que fut choisi le nom du projet.

Le logo de Tsumugu ‘紡’ est écrit par la main du commissaire aux affaires culturelles, Ryohei Miyata. Tout d’abord, dans ce caractère, la partie gauche ‘糸’ est déformée pour inclure un triangle et un cercle en son sein. Dans la branche zen du bouddhisme, ces deux formes géométriques représentent l’univers et donc une vaste étendue. Aussi, ce n’est pas non plus sans sens que ce caractère est inscrit dans un octogone. L’octogone représente les directions cardinales et l'expansion, la pérennité du passé vers le futur sans interruption, mais aussi la prospérité.

Notre Portail Web

La culture japonaise est pleine de charme ; avec non seulement ses œuvres d'art et ses biens culturels, mais aussi avec ses arts traditionnels, ses confiseries, ses kimonos, son art du thé...

Ne vous est-il pas arrivé d’avoir un intérêt vers un sujet, mais d'être intimidé par la semblante complexité de ce dernier ?

Ou encore, de vouloir en savoir plus à propos de la culture japonaise dans sa globalité ?

Tsumugu Project se propose d’être votre guide. En commençant par expliquer pédagogiquement toutes les subtilités des arts et techniques des artistes, offrant des analyses par des experts de premier rang, mais aussi avec des recommandations d'expositions artistiques et de nombreuses informations sur des performances d'arts traditionnels.

Que diriez-vous de commencer un nouveau mode de vie avec une touche de Japon ?

Tsumugu Project vous propose du nouveau contenu de manière non-périodique avec l’apparition de sujets pertinents à portée culturelle. En particulier, en couvrant des sujets tels que ceux des travaux de restauration avec les savoir-faire artisanaux ou encore l’artisanat des matières nécessaires aux réparations, nous souhaitons mettre au grand jour tous les secrets de la culture japonaise et vous y accompagner dans toutes ses profondeurs.
Ce site est lui-même un fruit de Tsumugu Project.

Retour au
sommet de la page

Chronologie

Année 2018

29 novembre

Le commissaire aux Affaires culturelles Miyata Ryohei et Toshikazu Yamaguchi, président du groupe Yomiuri Shimbun, annoncent le lancement de Tsumugu Project lors d’une conférence de presse.

Année 2019

20 février

Un comité d’experts se rassemble pour désigner huit biens culturels à restaurer.

3 mars

Une exposition de Tsumugu Project est sélectionnée pour prendre part à Japan Cultural Expo, Nihonhaku, tenue par le gouvernement, afin de promouvoir la culture japonaise à l’occasion des Jeux Olympiques de Tokyo.

4 mars

Une cérémonie en l’honneur du lancement de Tsumugu Project est tenue dans l’enceinte du musée national de Tokyo.

5 mars

Inauguration d’une exposition spéciale en l’honneur du 30ème anniversaire du couronnement de l’empereur japonais « Échanges culturels avec nos Majestés l’Empereur et l’Impératrice : transmettre la Splendeur du Japon » ouverte jusqu’au 29 avril 2019.

13 mars

Visite du couple impérial (désormais émérite) à l’exposition du musée national de Tokyo.

28 mars

Commémoration des premiers pas de Tsumugu Project à l’occasion d’un forum tenu au Yomiuri Otemachi Hall.

31 mars

Le président Shinzo Abe visite l’exposition au musée national de Tokyo.

8 avril

À l’occasion de l’exposition « Nouveaux Trésors nationaux et Biens culturels importants » organisée par l’Agence pour les Affaires culturelles, le journal Yomiuri Shimbun annonce son soutien spécial au Tsumugu Project.

11 avril

Début des travaux de restauration de la peinture sur soie « La descente du Bouddha Amida avec les Vingt-cinq Bodhisattva », œuvre du 14ème siècle propriété du temple Chion-in de Kyoto.

15 avril

Le couple princier d'Akishino (aujourd’hui prince héritier et princesse héritière consort) visite l’exposition du musée national de Tokyo avec ses filles Mako et Kako.

24 avril

Le prince héritier et la princesse héritière consort (aujourd’hui empereur et impératrice) visitent l’exposition au musée national de Tokyo.

3 mai

Ouverture d’une nouvelle exposition spéciale au musée national de Tokyo « Les Chefs-d’œuvre de l’art Japonais : de Sesshu et Eitoku jusqu’à Korin et Hokusai » jusqu’au 2 juin 2019.

20 août

Mise en ligne du site officiel "Tsumugu Project, Art et Culture Japonais".

2 septembre

Yomiuri Shimbun est un sponsor platine de la 25e Conférence générale de l’ICOM (Conseil International des Musées) à Kyoto.

Année 2020

17 février

Sept nouveaux biens culturels sont sélectionnés pour être l’objet de travaux de restauration en 2020, dont le groupe de neuf sculptures en bois d'Amida Nyorai du temple Joruri-ji de Kyoto. Le projet atteint ainsi un nombre de 15 travaux de restauration depuis 2019.

1er mars

Tsumugu Project commence l’impression d’un périodique mensuel visant à promouvoir l’importance de la conservation des patrimoines culturels, des techniques artisanales et de la beauté des arts japonais.

10 mars

À la suite des répercussions de la crise du coronavirus, l’exposition « Ressentir : les Arts du Spectacle traditionnel » est annulée. Par la suite, d’autres expositions telles que « Les trésors de la vieille capitale » ou encore l’exposition du temple Shorinji ont dû être repoussées ou annulées.

20 mars

Après la fin de travaux de restauration, les statues sculptées dans le bois des bodhisattva Kannon, Bonten et Taishakuten sont remises au temple de To-ji puis exposées au public. De même, vers la fin du mois, les propriétés du temple Kongobu-ji, des sculptures en bois de divinités bouddhistes Vajradhara, Jinja-Daisho, ainsi que les artéfacts contenus à l’intérieur sont restaurés puis confiés au musée Reihokan Koyasan pour y être exposés.

13 juillet

En partenariat avec l’université de Waseda, un cours sur le thème de l’histoire de l’art japonais présenté par la professeure Satomi Yamamoto du département de littérature est tenu en ligne.

21 septembre

Avec l’inauguration de l’exposition « Arts et Métiers 2020 : les Visages de la Nature et de la Beauté » au Hyokeikan du musée national de Tokyo, mise en espace par l’architecte Toyo Ito, des œuvres d’art fabriquées par les mains de 82 artistes talentueux sont exposées au public.

6 octobre

À l’occasion de l’inauguration de l'exposition spéciale « Momoyama : l’Art dans un Siècle turbulent » au Heiseikan du musée national de Tokyo, de nombreuses œuvres d’arts sublimes, tel que le "Paravent aux lions à la chinoise" (œuvre d'Eitoku Kano), ont été réunies avec l’aide du musée des Collections impériales.

16 novembre

Le portail web de Tsumugu Project reçoit le prix d’excellence pour la qualité de sa communication, dans la catégorie « site B2C », lors du 8e Grand Prix Web organisé par l’association JAA des publicitaires japonais.

8 décembre

L'exposition sur le thème de l’architecture, « L’architecture Japonaise, Sagesse, les matériaux de la nature employés à l’artisanat traditionnel », ouvre au Musée national de la Nature et des Sciences de Tokyo. Elle est aussi tenue simultanément au bâtiment Hyokei du Musée national de Tokyo ainsi qu’aux Archives nationales d’Architectures modernes.

14 décembre

Incluant la peinture sur soie « La venue d'Amida Buddha et des saints de la Terre Pure », propriété de Yushi Hachimanko Juhakkain, 6 nouveaux biens culturels sont désignés pour travaux de restauration en 2021. Cela porte le total des travaux de restauration depuis 2019 à 21.

Special Sponsorship

Sponsorship

Cookies on the TSUMUGU web portal

We use cookies to personalize content and ads, analyze access and for other reasons in order to improve user convenience.